Nouvelle année, bonnes résolutions… L’occasion d’un petit défi: mais lequel choisir?

« Engagement zéro déchet », « Rien de neuf en 2019″… ou « février sans supermarché »?

L’avenir est à ce jour devenu un si grand défi! Équilibre climatique, économique, politique, social: tout semble fragile et en voie de perdition…
Alors pourquoi ne pas se lancer de petits défis pour faire avancer un peu vers la victoire ce grand défi planétaire.

Là il y a le choix: la toile fourmille de défis: j’ai hésité testé « rien de neuf en 2019 » puis j’ai craqué… et basculé vers février sans supermarché! C’est moins long le mois de février que l’année 2019 😉

Rien de neuf en 2019, c’était pour moi d’abord éviter le gaspillage, valoriser ce dont je dispose déjà et non pas pour atteindre l’objectif de 100% occasion.
C’était faire un pas en arrière sur le gaspillage des ressources… J’apprécie dans le cadre de ce défi les échanges d’idées, d’astuces, de bonnes adresses ou d’applications nouvelles. Moins jeter, réparer, réutiliser, transformer. Cependant ma participation a ce défi m’a amené à quelques réflexions

Si n’acheter rien de neuf, pour moi c’est faire un choix
( qui finalement me prive peu!)
… pour beaucoup, ce n’est « pas le choix »

A l’heure ou les gilets jaunes manifestent contre la baisse du pouvoir d’achat, c’est peut être un peu snob de se lancer ce défi alors que mes placards sont pleins?
Moi, je peux probablement tenir jusqu’à la retraite sans acheter de chaussures et de vêtements, alors que d’autres sont à la limite du seuil de pauvreté près de chez nous ….
Mais pouvoir acheter?
Avoir le pouvoir d’acheter me semble assez limitant comme conception. Cela situe le citoyen d’aujourd’hui dans une fonction première de consommateur. Je préfèrerai militer tout simplement pour le pouvoir ( ou le droit) de vivre dignement?

Acheter, pour soutenir un certain mode de production?
… et si l’argument n’était pas devenu marketing

Consomm’acteur, consommation responsable… sont des nouveaux concepts qui pourraient nous réconcilier avec l’acte d’achat. D’autant plus qu’aujourd’hui, impossible d’ignorer les désastres sociaux et écologiques de la recherche de coûts de production toujours plus bas. Des évènements comme l’effondrement des toits de l’usine Rana Plaza au Bengladesh sont par exemple largement médiatisés.
Cependant on pourrait aussi penser à un nouveau subterfuge pour déculpabiliser l’achat. Ceci permettra d’activer encore notre participation à la croissance économique?

Je rumine, je rumine,

Les boutiques ou j’ai grandi!

Des rues ou l'on marche, et ou l'on se rencontre, des commerces ou on nous salue...
Des rues ou l’on marche, et ou l’on se rencontre, des commerces ou on nous salue…

Fille de commerçants, j’ai grandi dans l’arrière boutique de mes parents. J’ai aimé ces boutiques à taille humaine ou le patron a reçu son représentant et a choisi sa collection, en connaissant ses clients et leurs attentes. Les vendeuses étaient notre famille, vous imaginez, toute leur carrière derrière le même comptoir… Les nouvelles de notre petite ville s’échangeaient en essayant. Je traversais chez ma copine Jacqueline, la fille du boulanger, là bas cela sentait la farine et les gâteaux… quel délice.

Le marché de Crest
Le marché de Crest

Et puis en face la vitrine de Mr Géranton, le marchand de jouets, me faisait rêver. Je pouvais passer des heures à m’imaginer avec le magasin entier pour moi toute seule. En fermant la boutique à midi, on passait prendre le beefsteack de cheval une fois par semaine chez Mr Cornet ou le poisson chez Mme Aymard. Une boite de petits pois au petit casino de la rue de la République et le repas était fait… Sans oublier de déposer la bouteille de vin dans le casier métallique de consigne de l’épicerie.

J’adore aussi les petits commerces qui font la vie des centres ville, une environnement à taille humaine ou on se salue en se croisant. Je revois mes parents proposer au client d’emporter chez eux pour essayer au parent âgé plusieurs modèles et revenir après avoir fait le choix.

Alors mon défi sera… « Mieux »

Alors non, je ne voudrais pas que l’on arrête d’acheter neuf. Mais je voudrais que l’on trouve encore des chaussettes qui ne se trouent pas dès le premier jour, des t shirts dont les coutures ne soient pas toutes tordues dès le premier lavage!
Je voudrais que l’on trouve encore des cordonniers et des merceries, des ateliers de couture ou l’on apprenne à repriser, customiser et transformer, tout en échangeant, des terrasses de café et des lieux de convivialité.
Je rêve d’une ville ou l’on se croise et non pas des centres commerciaux anonymes…
Je crois encore en un commerce responsable et j’en connais quelques uns que j’aime beaucoup dans notre petite ville!

Merci à tous les commerçants engagés pour proposer des produits de qualité, qui se questionnent sur les circuits de fabrication, l’empreinte écologique de leurs marchandises et qui donnent vie à nos espaces urbains…
J’espère que mon défi ne fera pas fermer trop de boutiques quand même! De toute façon, je dois avouer que je ne suis pas fan du « rien », ni du « tout ou rien » d’ailleurs. J’aime la modération, et dans l’achat aussi.
Alors plutôt que rien, je vais choisir « mieux »: mieux choisir, faire des choix responsables et éthiques, ou « plus » comme plus de soins à ce que je possède déjà,
plus de raccommodage, et entretien,
plus de partage et d’échange!
Plus de vie, quoi …..



Pour du mieux: voilà les petits coins ou j'aime flâner, choisir, m'approvisionner ... à Voiron, ma petite ville à taille humaine!

Une épicerie aux idées gourmandes, j'aime l'épicerie "pour un mode de vie zéro déchet" Mont Vrac
https://www.facebook.com/montvrac/

Sinon, tout plein de producteurs: maraichers, bouchers, boulangers paysans, plans pour le jardin: au marché du samedi, ou du mercredi.
https://www.voiron.fr/voiron-pratique/habiter-a-voiron/marches/

Une épicerie qui a du sens:
http://epicerieamandine.fr/

Pour de jolies chaussettes et collants lily gambettes de créateurs français et encore des vêtements d'occasion, tous triés, vérifiés et choisis avec gout:
https://www.facebook.com/LeDressingVoiron/

Pour raccommoder, tricoter, coudre ou apprendre un magasin ou se partagent des passions:
http://bord-de-laize.fr/


Pour des petits cadeaux éthiques et ethniques:
https://www.facebook.com/artisansdumondevoiron38

Bienvenue chez moi! ;-)