Ma rhubarbe, des cotes acidulées,des feuilles toxiques pour l’homme….mais un insecticide naturel facile à faire.

Voici une plante qui se fait oublier. Elle se débrouille seule, tranquille, dans le coin du jardin. Végétant l’hiver et sonnant le printemps par une grande hampe florale. Elle se fait abri de fraicheur, parfois, pour les limaces. Qu’a cela ne tienne, je soulève ses grandes feuilles et la chasse     est ouverte!

feuilles de rhubarbe
feuilles de rhubarbe
pieds de rhubarbe
pieds de rhubarbe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si ces feuilles sont toxiques pour l’homme, ses cotes acidulées peuvent se

consommer en tarte, en

tarte à la rhubarbe
tarte à la rhubarbe

confiture, par exemple. De mon côté, j’ai un faible pour un mariage avec la pomme dans une compote.

 

Mais aujourd’hui, je voulais vous faire connaître mon essai de purin de rhubarbe. Longtemps tentée par la fabrication de purins végétaux pour l’élimination des insectes parasites, j’étais découragée par la durée des manipulations. J’avais bien essayé avec l’ortie, mais avais renoncé, déçue par la puanteur de la pulvérisation!

J’ai trouvé pour la rhubarbe une recette qui est simple et rapide.

macérat dans l'eau bouillante
Macérat dans l’eau bouillante, une tambouille qui sent l’épinard!

 

Je m’organise donc ainsi, 1.5 kg de feuilles de rhubarbe, que je déchire en morceau dans un seau ménager. Je fais bouillir 3 marmites d’eau de pluie, récoltée sous mon chéneau soit environ 10 litres. Puis j’ébouillante les feuilles de rhubarbe et laisse macérer une journée.

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain, un entonnoir, une vieille chaussette nylon, et deux bidons d’eau déminéralisée vides et je filtre le macérat.

Mon atelier purin de rhubarbe!
Mon atelier purin de rhubarbe!

C’est simple, cela sent l’épinard. .. et je n’ai pas eu le temps d’oublier mes feuilles qui trempent!

Mon laurier rose est cafi de pucerons jaunes ( comme dirait maman) et un artichaut a le cœur infesté également. Voici donc mes premières cobayes pour un essai de mon super insecticide naturel.

Je vous laisse suivre mon expérience. Voici mes plantes avant traitement;

Laurier rose et pucerons
Pied artichaut et pucerons

 

 

 

 

 

 

A suivre….

admin3927

Originaire de la Drome, j’ai 55ans.
J’ai toujours aimé lire. Je trouve que l’écrit est un partage qui favorise la rencontre de l’autre avec le temps d’intégrer, de comprendre et faire cheminer les idées échangées.
Je profite des nouveaux outils pour, peut être, créer des liens ou des ponts au delà des limites géographiques qui me sont accessibles dans l’instant par la magie d’internet.
Je suis professionnellement en reconversion et issue des métiers de la santé. Questionnée par les valeurs que je porte, dans un univers soumis à des contraintes d’entreprise sans en avoir les moyens, je choisis d’acquérir des compétences techniques en informatique de façon à poursuivre encore quelques années dans l’emploi. J’attends de cette reconversion qu’elle me permette un peu de distance par rapport aux situations humainement parfois bousculantes.
J’ai trois enfants jeunes adultes et leur autonomie me donne l’occasion d’être plus disponible pour satisfaire à mes passions de jardinage et réaliser ce tête à tête avec mon journal de bord sur ce blog.
J’évoquerai du coup un peu pèle mêle mes réflexions sur l’éducation, le jardin, la relation humaine…

2 réflexions sur “ Ma rhubarbe, des cotes acidulées,des feuilles toxiques pour l’homme….mais un insecticide naturel facile à faire. ”

  • 19 juillet 2017 à 15 h 09 min
    Permalink

    C’est tellement simple que ça donne envie d’essayer 😉
    Les résultats sont-ils concluants?

    Réponse
    • 19 juillet 2017 à 23 h 30 min
      Permalink

      Bonjour, je confirme la simplicité et profite de votre remarque pour corriger la notion d’insecticide qui est parfois contestée par certaines sources pour être corrigée en insectifuge ( soit qui éloigne les insectes)
      Ce que j’ai constaté après une pulvérisation;
      sur mon artichaut les fourmis installées en petite fourmilière au pied, et avec leur élevage de pucerons sur les feuilles, ont fuit. Il reste cependant quelques pucerons noirs , mais qui semblent ne plus proliférer. Mon artichaut,lui, a bien prospéré.
      sur mon laurier, j’avais des pucerons jaunes, petits, mais dodus comme une petite perle. Il y en a beaucoup qui sont tous noirs secs et plats ( mort naturelle ou effet de la rhubarbe?) D’autres nouveaux rameaux cependant portent des pucerons.
      De nombreux jardiniers conseillent une pulvérisation chaque jour pendant trois jours. Je vais essayer un peu plus d’assiduité.
      Le purin est aussi conseillé pour éloigner les limaces. Alors, cette année par contre…j’en ai très peu.

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *