La terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la terre!

La marche pour le climat: c’était aujourd’hui.

La nature renaissante.
La nature renaissante.

Il se trouve que je terminais hier le livre « semeur d’espoir » de Olivier le Naire, un livre d’entretiens avec Pierre Rabhi. Dans les annexes, j’ai découvert le discours du chef indien Seattle.

Cette lecture a été comme une prière, pour moi. L’évocation de la terre, du ciel, des arbres, de l’air et des rivières, y est poétiquement faite. Le chef y souligne la symbiose, l’interconnexion de tous les éléments du vivant. Les animaux,  sont appelés « nos frères » et l’idée de leur extinction amène directement à envisager la fin de l’espèce humaine, tant les destins des uns et des autres sont conceptualisés comme liés.

Ce discours prononcé en 1854 a été retranscrit 32 ans plus tard. Il est donc soumis à controverse quant à la fidélité aux propos originaux. Le temps et la mémoire, on le sait, sont infidèles et par ailleurs ce texte a subi plusieurs traductions avant d’arriver à nos oreilles.

(Ceci fait venir dans mon esprit  deux parenthèses… :

Les évangiles ont aussi été écrits quelques dizaines d’années après le décès de Jésus.

Cette traduction arrangée est elle déjà une fake news?)

Mais par ailleurs, en ce jour de la marche pour le climat, je ne voudrais retenir que la beauté de cette évocation de la nature, envisagée comme sacrée, et de la relation de l’homme et de sa terre.

Le pressentiment d’un devenir sombre pour notre planète fait malheureusement tristement écho à l’actualité.

Le slogan des marcheurs de ce jour était « il est encore temps »

C’est tout ce que je souhaite. A ma petite mesure, je fais ma part.

C’est ma goutte verte… en référence à la goutte d’eau du colibri face à l’incendie de sa forêt… si souvent cité par Pierre Rabhi.

Faites vous votre idée: voici un lien vers une lecture de ce texte.

https://www.youtube.com/watch?v=xW4ze78gi_k

 

La puissance de l'arbre
La puissance de l’arbre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.