mon premier tawashi

Prenons soin de notre planète verte
Prenons soin de notre planète verte

Motivée, engagée, dans la réduction des déchets!

J’ai commencé avec le compost, le lombricompost, les lingettes démaquillantes lavables, la curette à oreille qui remplace les cotons tiges…

Je roule en vélo au maximum, et le stop pub est collé sur ma boite à lettre!

Je fais mon jardin, mes cueillettes de plantes, séchages, tisanes, macérats..

Ces espaces de créativité sont un véritable plaisir. La machine à coudre se dépoussière. Mes ateliers séchages me font penser à l’époque ou, enfant, on fabrique des filtres de sorcières…

Il m’est aussi agréable de penser que je participe positivement, à ma petite mesure, à la préservation de mon environnement. Servir à quelque chose et supporter une grande œuvre, à travers ces tous petits gestes, a un coté valorisant!

Dans cette lancée, j’ai fait dernièrement une nouvelle découverte:

le tawashi.

Je suis fière de vous faire part de ma découverte, mais déçue d’être si en retard sur la blogosphère! Suite à mes recherches en effet ce n’est pas moins de 22 pages que l’on trouve sur cette petite éponge en matériaux recyclés. Alors, je vais me faire discrète et vous proposer juste mon astuce de non bricoleuse.

Traditionnellement cette éponge japonaise est crochetée ou tricotée. Elle a été réinventée sur de petits métiers à tisser en utilisant des morceaux de tissus tubulaires recyclés provenant par exemple de chaussettes, collants, leggings ou manches de t shirts.

Lors de mes recherches j’ai donc découvert l’histoire de cet objet, qui a glissé de l’artisanat traditionnel japonais à l’objet upcycling tendance. Son histoire a été initiée par Camille Binet Dezert.  Avec sa famille, Camille s’était lancée, il y a déjà 4 ans, le défi de vivre une année de consommation responsable.

Son expérience a donné lieu a l’écriture d’un livre et d’ouvrage de créations manuelles plein de ressources.

Vous trouverez ci dessous le lien vers le tuto qui présente la fabrication du tawashi.

http://fabriquéenutopie.fr/2015/01/figure-toi-que-tu-vas-te-mettre-a-faire-la-vaisselle-avec-tes-vieux-habits-et-des-coquilles-doeufs-si-si/

De mon coté, bricolo un peu mais pas trop, j’avais très envie aussi de faire mon tawashi mais l’idée de trouver une planche, un marteau, des clous… de mesurer les espaces entre les clous… me repoussait.

Trop tentée, quand même, par l’expérience… j’ai trouvé des astuces à la portée de tout le monde, que je vous partage ci après.

Vous n’aurez plus d’excuse pour acheter des gratounettes en synthétique ;-(

Le principe étant de tresser des anneaux de tissus, voici deux essais que j’ai réalisés et réussis avec succès. Le premier test avec un carton, dans lequel j’ai planté des baguettes chinoises, est fonctionnel mais l’encombrement de l’objet pas très confortable. Le deuxième test avec un dessous de plat en liège, dans lequel j’ai introduit des vis inox, qui restaient après l’aménagement de la terrasse de jardin, fut une réussite. Après cet essai je pense que des plaques de polystyrène, que l’on trouve comme cales dans certains emballages, pourraient également faire l’affaire.

Donc si vous ne voulez pas faire comme Eddy, que cela ne dérange pas de mettre une chaussette blanche et une noire…. faites des tawashis, au lieu de jeter vos chaussettes solitaires!

chaussettes dépareillées
on peut choisir l’élégance des chaussettes dépareillées
chaussettes solitaires
N’auriez vous pas aussi au fond du panier de repassage, de tristes chaussettes solitaires?
métier à tisser les tawashi
premier test: baguettes chinoises sur le fond d’un carton. Ultra simple, mais un peu encombrant.
métier à tisser les tawashi
deuxième test: ce dessous de plat en liège est décidément un très bon support
métier à tisser les tawashi
5 clous alignés chacun pour former un carré
métier à tisser les tawashi
Le tissage des anneaux coupés dans les chaussettes est fait!
tawashi
Plutôt sympa mon premier tawashi! On dirait presque qu’il a deux yeux!

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.