Mémoire? quand tu me fais faux bond… et si c’était le stress?

 

 

Mais ou ai-je mis mes clés?

Je suis prête à partir au boulot et il ne me manque plus que la clé pour quitter la maison…et c’est l’heure, je suis pressée!

C’est un moment de panique que, l’un ou l’autre de vous a peut être connu?

Mais voici que je les retrouve …sur la machine à laver?

Ces petits épisodes ont de quoi nous inquiéter, mes enfants, mon mari me regardent bizarrement. Après quelques récidives mes faits et gestes vont être scrutés. Les remarques se font impitoyables. « Mais maman, cela tu me l’as déjà dit… » « Ça devient grave… faut te faire soigner! »

Merci les enfants…moi aussi je suis inquiète, j’avais bien remarqué, mais votre insistance m’alerte. Je me suis donc engagée en recherche d’une confirmation médicale. Mon médecin traitant est mon premier confident sur le sujet. En me consultant, elle comprend mes inquiétudes, me confirme que c’est important d’établir un bilan objectif . Et peut être finalement, se rassurer pense t-elle… La fatigue d’une charge de travail professionnelle importante, des troubles du sommeil, des soucis personnels …peuvent aussi être en cause. Bon alors pour en avoir le cœur net, pas simple. Vers qui me tourner? un neurologue? 6 mois d’attente dans les cabinets alentours.

Une psychologue, pourquoi pas? rendez vous pris.

Je choisis de m’adresser à une professionnelle qui pratique l’hypnothérapie, en me disant que, après avoir établi un bilan, elle pourrait m’aider à la gestion du stress et au lâcher prise.

Première consultation; 2 mois plus tard, quand même. Là; déception, pas la bonne adresse pour un bilan.. il faut aller voir un neurologue, et en plus pas de possible de se poser, fermer les yeux et se réveiller avec le cerveau à l’endroit! L’hypnose…ce n’est pas accessible comme cela et c’est la psychologue qui en décidera.

Dommage… je suis déçue. Cependant, j’apprécie l’écoute et l’échange plutôt rassurant. La charge de travail professionnelle, les stress liés aux événements familiaux , peuvent être tout à fait être en cause de troubles de mémoire.

Au cours de ce rendez vous, mine de rien, les évocations s’enchainent, non la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Je prends la mesure des obstacles, contrariétés que chaque jour peut apporter.

 

Il n’est pas dans mon naturel de gémir, j’ai plutôt l’habitude de relativiser. En effet l’actualité présente des évènements tellement graves, qu’il ne me semble pas autorisé de me plaindre de mes petites misères quotidiennes. J’ai même au contraire l’impression que je dois savoir relever tout ce qui est bon dans mes journées et passer l’éponge sur le reste.

Maud , la psychologue qui m’accompagne dans ces séances, m’explique au cours de ce rendez vous le poids des processus de défense et leur influence sur la mémoire. Mettre de coté les évènements négatifs, les refouler c’est consommer de l’énergie psychique, cela engendre de la fatigue et des troubles de mémoire. Nos séances me permettront d’exprimer les difficultés traversées et au fur et à mesure déposer auprès d’elle les soucis quotidiens… Finalement, quand je fais l’inventaire, il y en avait sous le couvercle!

Quelques rendez vous m’ont permis de cheminer, faire le point et prendre des décisions importantes. J’ai pu bilanter ma mémoire, tests réussis,  finir par réaliser quelques séances d’hypnose et reprendre confiance.

A ce jour, j’ai quitté mon poste pour m’engager dans un chemin de formation ou je peux tester l’habilité retrouvée de ma mémoire, mon analyse, ma logique. C’est un plaisir de faire fonctionner jusqu’à ses limites mon cerveau!

En écrivant ces lignes j’aimerai encourager chaque personne, qui peut vivre des instants de doute, à faire le pas, pour demander de l’aide. J’avais peur de tomber dans un pathologisme et ai hésité à m’orienter vers un professionnel de santé. Comme si, demander de l’aide, était reconnaitre et faire exister une difficulté.

A ce jour je suis heureuse de la mise en garde de mon entourage qui, en tirant une sonnette d’alarme m’a permis de consulter. Non … la perte de ses clés avant de partir n’est pas toujours le début de la maladie d’Alzheimer!

 

 

 

admin3927

Originaire de la Drome, j’ai 55ans.
J’ai toujours aimé lire. Je trouve que l’écrit est un partage qui favorise la rencontre de l’autre avec le temps d’intégrer, de comprendre et faire cheminer les idées échangées.
Je profite des nouveaux outils pour, peut être, créer des liens ou des ponts au delà des limites géographiques qui me sont accessibles dans l’instant par la magie d’internet.
Je suis professionnellement en reconversion et issue des métiers de la santé. Questionnée par les valeurs que je porte, dans un univers soumis à des contraintes d’entreprise sans en avoir les moyens, je choisis d’acquérir des compétences techniques en informatique de façon à poursuivre encore quelques années dans l’emploi. J’attends de cette reconversion qu’elle me permette un peu de distance par rapport aux situations humainement parfois bousculantes.
J’ai trois enfants jeunes adultes et leur autonomie me donne l’occasion d’être plus disponible pour satisfaire à mes passions de jardinage et réaliser ce tête à tête avec mon journal de bord sur ce blog.
J’évoquerai du coup un peu pèle mêle mes réflexions sur l’éducation, le jardin, la relation humaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *