Les pieds sur terre!

pieds nus pelouse et pâquerettes

Et pourtant, combien de fois est ce que j’ai répété:  » Va mettre tes pantoufles »!

… aujourd’hui c’est moi qui marche pied nu dès que je peux!

Pour me soulager au début, du fait de deux kystes, sur lesquels appuyaient les chaussures, j’ai commencé à me déchausser. Puis les premières tontes d’herbe étendues dans les allées de mon jardin potager m’ont invitées sur leur doux tapis.

Au bout d’environ deux mois de jardinage pied nus, mes kystes avaient bien diminués, voire disparu pour le plus petit (qui faisait quand même la taille d’un pois chiche sur le dessus de mon pied).

Concours de circonstance? Changement des chaussures en lien avec la saison? Curieuse, je recherche un peu de lecture sur la marche pied nu.

Le premier article que je trouve est sur un site de réflexologie. Sous la plante du pied des zones de terminaisons nerveuses, en lien avec nos organes, pourraient être stimulées lors de la pression à la marche et ainsi tonifier l’énergie de ces organes.

Je trouve ensuite des informations sur l’équilibre de la posture, l’appui sur le talon et le déroulé du pied qui n’est plus gêné par une semelle rigide. Des kinésithérapeutes recommandent ainsi la marche masaï. On a même inventé des chaussures pour permettre de marcher chaussé sans en avoir les inconvénients… Les MBT reprennent les modalités de la marche pied nu, stimulent tous les muscles du maintien de la posture  de façon naturelle, arrière de la cuisse, fessiers, dorsaux…

La marche pied nu a des adeptes et il se développe aussi la course pied nu. Cette activité se nomme le barefoot! Le marketing a aussi su se placer auprès de ces pratiquants en produisant des chaussures dites « mînimalistes » ou « five fingers »

Enfin, même minimalistes, les five fingers ne conviendraient pas aux adeptes du  grounding ou earthing. Ces pratiquants posent le pied nu au sol pour se décharger l’électricité statique engrangée au cours de la journée, du fait de l’usage de nos appareils électriques, et électroniques modernes. Ceci permet de diminuer le stress, augmenter les radicaux libres, améliorer ainsi le sommeil et de nombreuses autres fonctions.

Pour conclure, je partagerai cet intéressant reportage de Niobe Thomson, anthropologue, sur la course pied nu.

Et parce qu’il ne suffit pas de lire; tenter l’expérience!

Je viens en effet de me rendre compte que nombreux sont les sites naturels ou de loisirs qui développent des chemins sensitifs pour pieds nus.

Alors voici quelques idées pour cet été qui démarre;

https://www.google.com/search?q=sentiers+pieds+nus&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b-ab

Bonnes vacances!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.