Les bons morceaux … ou tout est bon dans le poulet!

poulet roti
Généreux poulet!

Dans le cadre de ma « consommation militante » je n’achète plus de filets, de cuisses ou de découpe de poulets, depuis que j’ai eu connaissance des travers de ces choix de luxe!

Ma décision a été prise alors que je prenais connaissance d’une étude documentée du CCFD sur le boum des exportations de poulet vers l’Afrique.

Voici mon partage si cela vous intéresse;

https://ccfd-terresolidaire.org/IMG/pdf/dossier_vola0f1b.pdf

Ce n’est pas de la première actualité, mais je ne serai pas loin de parier que les évolutions ne sont pas si notables? Je serai heureuse si j’avais un démenti fiable.

Pour résumer ce que j’ai retenu de cette lecture, les pays riches élèvent avec un haut niveau de productivité de la volaille. Les consommateurs de ces pays achètent les morceaux nobles et sont exportés, congelés et à bas prix, les morceaux délaissés, principalement vers l’Afrique.

Cette pratique commerciale fait chuter les cours en Afrique. L’élevage traditionnel local ne peut alors plus faire face à cette concurrence déloyale! Mais ceci engendre aussi une baisse de la qualité des produits consommés dans les pays pauvres, l’aile de poulet, on le sait, étant moins riche en protéines qu’en graisse animale…

 

cuisiner le poulet
Cuisiner le poulet… oui mais comment?

 

Alors me voilà avec mon beau et gros poulet fermier… Bon certes, le faire rôtir tout entier… c’est bien pratique… ( en cocotte au four de plus cela ne salit pas!) Mais bon,… cela peut être lassant ( surtout quand on reste à deux à la maison!)

 

 

 

Il faut donc travailler l’art de la découpe; Pour ça vive youtube!

Lever les filets; et vous pourrez faire de bons nuggets ou émincés de volailles aux champignons par exemple.

Les cuisses et les ailes; je les prévois pour une préparation en sauce ( un poulet basquaise, poulet au curry ou poulet au coco; pour toi Estelle!)

Et la carcasse; surprise… un bouillon de poulet cela sert à mille délices !

Le vert un peu dur du poireau, une grosse carotte, un oignon piqué de clou de girofle, laurier, romarin, thym… et vous aurez un court bouillon délicieux. On pourra faire, tout de suite, un potage poulet vermicelle, par exemple. De mon coté, j’aime faire des petits bocaux de bouillon que je congèle. Je les sortirai à loisir pour faire des sauces.

Une recette qui est devenue pour moi une incontournable; c’est ma sauce blanche! ( elle est plutôt beige d’ailleurs…)

En effet, depuis déjà quelques années, nous avons évité la consommation de lait de vache (intolérance et eczéma de ma fille Lisa, douleurs articulaires et conseils de l’ostéopathe de mon mari). Or, pour moi, la reine des gratins et des tartes aux légumes; la sauce béchamel au lait végétal manquait un peu de moelleux. J’ai donc testé une sauce blanche avec moitié de lait d’avoine et moitié de bouillon de volaille maison.

Je trouve le lait d’avoine moins sucré que le lait de riz mais plus « rond en bouche »? que le lait de soja et je l’utilise volontiers dans les préparations salées, réservant le lait de riz aux desserts.

Conquise, je ne prépare plus que ma nouvelle recette; la sauce beige « Catherine » ! Le bouillon donne l’onctuosité que donnait autrefois les matières grasses du lait ou de la crème fraiche ( pour les gourmands)

Parfois j’utilise un assistant, dont je dois reconnaitre le doigté inégalable pour les sauces; mon robot thermomix ( merci les enfants; jamais je ne l’aurai acheté, si vous ne m’aviez fait ce cadeau).

Je voudrai enfin terminer par un clin d’œil au Lycée des Portes de Chartreuse à Voreppe, à leurs cours de cuisine… et à Mr Nicolas, professeur passionné et expert!  J’ai encore appris avec lui une nouvelle technique pour la valorisation de mes découpes de poulet; c’est le manchonnage de ailerons et pilons de volaille.

manchons de poulets
Mignons, les petits manchons!

En effet, cela permet de transformer un petit bout de notre poulet, à priori un morceau plein d’os, en une petite gourmandise à grignoter du bout des doigts très décorative pour un service à l’assiette par exemple!

 

Voici donc pour une invitation à la créativité culinaire; le programme des cours de cuisine au lycée des portes de Chartreuse;

http://www.portesdechartreuse.websco.fr/ADI/files/bibliotheque/MENUS/cours%20de%20cuisine%20SAISON%202017%20-%202018.pdf

et un grand merci à mes collègues qui ont eu cette riche idée de cadeau lors de mon départ de mon poste hospitalier pour ma nouvelle vie d’informatique!

 

Bon appétit à tous!

Pour un prochain post… on pourra parler de cuisine chinoise et de pattes de poulet à la vapeur! Hummm!

pattes de poulet; recette chinoise!
pattes de poulet; recette chinoise!

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *