Ma période acide-base… et ce qu’il en reste; l’amande!

….Une découverte qui a commencé lors d’une conférence des journées de l’environnement à Coublevie.

Dans la deuxième partie d’une conférence sur l’alimentation j’ai été interpellée par la présentation du  « régime acide -base ». Je n’avais jamais entendu parler de cette nouvelle pratique. J’ai écouté avec attention et trouvé une logique bien claire et évidente.

Cette théorie  soutient que les protéines animales contribuent à acidifier notre corps et les végétaux à alcaliniser. Ceci étant facilement démontré par le suivi du pH urinaire après les repas. Le risque viendrait alors du fait que l’acidité du corps est un facteur favorisant au développement des maladies de type inflammatoires ou cancéreuses.

Après quelques consultations de l’encyclopédie internet, qui m’a confirmé par moults sites comme doctissimo, top santé, marie Claire, au féminin, femme actuelle, médisite… les bienfaits de ce régime je ne pouvais être que convaincue!

Je suis passée à la science. J’ai consulté des tables acide base. Oui ça existe! Chaque aliment est classé selon un indice PRAL; Potentiel Renal Acid Load.

J’ai fait des essais de savants mariages; au début en calculant…

Pour 100g de jambon fumé à indice pral 90 (un des plus élevé)  voilà donc les calculs auxquels je me livrais…  compléter par 300g d’eau aarvie et accompagner d’une salade composée de 200g de tomates, 200g haricots verts et 200g pommes de terre… pour compenser et aboutir à un repas neutre. Cela faisant beaucoup de verdure!… et ça n’a pas duré!

Et comme je continuais mes recherches, je découvrais en poursuivant mes lectures des subtilités perturbatrices; certains aliments sont en effet acides mais ont un effet lors de la digestion  alcalinisants comme le citron ou … l’amande… alors là j’étais perdue! Cela devenait trop technique pour moi.

J’ai vite lâché pour aller un peu à l’instinct mélanger la verdure et la protéine et créer selon mes envies des menus simples;

– rosbeef – haricots verts

– pâtes au brocolis

– gratin de courge et filet mignon de porc….

Je me suis attachée à créer cet équilibre dans chaque menu en espérant gagner en santé, prévenir toute forme de maladie inflammatoire et … perdre quelques kilos!

Bon, alors résultat; rien du tout pour les kilos! Pour le reste la santé va plutôt bien effectivement. Je dois reconnaitre que j’éternue moins par exemple? En effet j’étais connue pour commencer la journée par des salves d’éternuements! De là à tirer une conclusion? C’est un peu juste, mon étude est peu étayée.

Un point positif cependant ; l’exercice est stimulant pour la créativité et le renouvellement de nos vieilles habitudes. Ces aménagements culinaires donnent aussi souvent des compositions belles aux yeux avec des couleurs toniques… et au final cette recherche a permis un renouvellement, insufflé de nouvelles idées, redonné de l’envie! Et je crois que c’est cela l’essentiel finalement pour moi!

Comme je voulais vous transmettre mes découvertes sur le régime acide base, j’ai recherché sur internet des contenus soutenus par des professionnels de la santé. J’ai alors découvert un site, dont il ne m’est pas autorisé de donner les coordonnées… mais cela permet de nuancer les affirmations contenues dans certains sites. Car en effet pas de miracles à attendre du régime acide base; peut être une certaine harmonie et du bien être oui, mais attention à ne pas vouloir guérir d’un cancer avec ce type d’alimentation!

Enfin ce pharmacien canadien qui l’anime est extraordinaire dans sa communication. J’ai apprécié la simplicité de son approche. Sa façon de traiter avec humour des contenus savants et enfin les nuances qu’il a apporté à mes connaissances. L’alimentation n’est en effet pas la seule source d’ajustement du pH dans le sang , le rythme respiratoire y participe aussi, de même que la filtration du rein ou un mécanisme impliquant la libération du calcium des os! Ne culpabilisons donc pas lors de notre prochain barbecue…. la saucisse ne sera pas responsable de notre mort!        ( de celle du cochon; si par contre!)

Je vous invite à un peu de recherches et à un bon moment de lecture sur le sujet de l’acidité!

et enfin pour parler de l’amande; c’est un fruit que j’ai gardé en souvenir de ma période acide base. Si elle est pleine de vertu; riche en minéraux, en protéines végétales, en bonnes graisses, elle est aussi une gourmandise. Elle est devenue un grignotage plaisir toujours présente dans un petit bocal, en rentrant du travail, avant de préparer la soupe…. devant un bon film…

Alcalinisant en tout cas… vive le poulet aux amandes!

 

admin3927

Originaire de la Drome, j’ai 55ans.
J’ai toujours aimé lire. Je trouve que l’écrit est un partage qui favorise la rencontre de l’autre avec le temps d’intégrer, de comprendre et faire cheminer les idées échangées.
Je profite des nouveaux outils pour, peut être, créer des liens ou des ponts au delà des limites géographiques qui me sont accessibles dans l’instant par la magie d’internet.
Je suis professionnellement en reconversion et issue des métiers de la santé. Questionnée par les valeurs que je porte, dans un univers soumis à des contraintes d’entreprise sans en avoir les moyens, je choisis d’acquérir des compétences techniques en informatique de façon à poursuivre encore quelques années dans l’emploi. J’attends de cette reconversion qu’elle me permette un peu de distance par rapport aux situations humainement parfois bousculantes.
J’ai trois enfants jeunes adultes et leur autonomie me donne l’occasion d’être plus disponible pour satisfaire à mes passions de jardinage et réaliser ce tête à tête avec mon journal de bord sur ce blog.
J’évoquerai du coup un peu pèle mêle mes réflexions sur l’éducation, le jardin, la relation humaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *