Merci pour votre confiance!

Cette fin d’année est une belle période pour moi.

réussite_joie_confiance
Merci pour votre confiance!

Après un engagement en formation à la recherche d’une évolution professionnelle je viens de réussir mon titre professionnel de technicien supérieur en support informatique. Beau cadeau d’un parcours de 9 mois reliant Pâques à Noël; quel symbole!

Dans ce petit post je voudrais rendre compte de combien, les soutiens que j’ai reçus, ont part dans cette réussite.

En effet, le premier qui a cru en mon projet c’est le responsable de l’ANFH, organisme de formation, a qui j’ai soumis ce projet. Enthousiaste, il m’a proposé son soutien, encouragé et conseillé. Son aide dans la constitution de mon dossier m’a permis le 17 février d’obtenir l’accord de financement.

Ensuite en formation, novice arrivée dans un groupe de 16 étudiants déjà un peu initiés, j’ai mis à l’épreuve la patience du formateur, qui ne s’est jamais lassé de répéter et reformuler. Plus sûr de ma réussite que moi même avant les épreuves finales, sa confiance m’était acquise.

Je rajouterai le jury de mon épreuve finale, mon prof d’aïkido et ….mon plus grand soutien ; mon mari!

 

Lors de ce parcours de formation, j’ai vécu avec amusement certains retournements de situation. Ainsi mes enfants, qui me demandaient mes notes, m’ont renvoyé un peu en miroir la période de leur accompagnement scolaire. Certaines réflexions, entre autre autour de la confiance, ont germées en moi et je vous les partage ci dessous.

Je soulignerai comme le regard de l’autre est important pour la construction de sa propre confiance en soi!

Ainsi après ce passage j’ai envie de dire aux pédagogues, aux parents … regardez vos enfants avec confiance est essentiel pour les soutenir et construire leur confiance en eux. C’est le plus grand service que l’on peut leur offrir.

Facile à dire; me direz vous! 2 travers me semblent border ce chemin;

  • ne pas tomber dans la crédulité; une espèce d’admiration ébahie et inconditionnelle du parent pour son enfant n’est probablement pas adaptée non plus.
  • le « je-m’en-foutisme »; vas-y fait ce que tu veux car je te fais confiance peut aussi être traduit de « je te laisse faire » à « je m’en désintéresse »

Oui le métier d’éducateur est subtil, et complexe. Un autre impératif, dans le regard posé sur l’autre, est la sincérité.

En conclusion parce que j’ai senti votre confiance sincère; merci à ceux qui m’ont accompagné dans ce parcours de reconversion!

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *